Quelle histoire ! Quelle vie que celle de la belle Chabanou ! Personne n’aurait pu imaginer qu’une histoire démarrée dans le cauchemar et continuant dans le drame puisse ainsi se terminer aussi bien dans la chaleur et l’amour !

Chabanou n’a pas eu une enfance dorée et c’est le moins qu’on puisse dire. Elle et toute sa famille, ses frères, ses soeurs et sa maman résident sur un parking, une sorte de terrain vague de Saint-Martin de Ré. Par chance, quelques personnes généreuses viennent de temps en temps les nourrir. Les voyant prendre permanence en ce lieu, l’association est alors avertie de leur présence et prend le relai pour le nourrissage. Cela dure quelques semaines jusqu’à ce que le drame se produise ! Un beau jour, plus personne n’apparait que la petite Chabanou hurlant à la mort, désespérée, seule, appelant sa maman disparue. Ce jour, toute sa famille avait disparu mystérieusement.

Réalisant cela et le triste sort qui attendait Chabanou, une de nos familles d’accueil la prend alors sous son toit. Quelques semaines après, une autre situation surgit. La famille d’accueil doit s’absenter et recherche donc activement une famille d’adoption pour la petite encore traumatisée, perdue et très farouche.

A force de communication et ayant entendu parlé de l’île aux chats, un homme se présente à nous et tombe amoureux de Chabanou. Et apparemment l’affection semble réciproque. Malheureusement, l’amour ne dure pas éternellement. L’homme trouve qu’il n’y a pas l’affinité qu’il espérait : la petite est craintive, il lui arrive d’être agressive puis de se cacher plusieurs heures et soudainement manifeste plein de câlins. Bref, l’homme décide de nous la rendre. Et voilà la deuxième maison de Chabanou qui s’enfuit.

Et le miracle survient peu de temps après ce nouveau déménagement ! Une famille vient visiter Chabanou retournée dans sa famille d’accueil. La mère et la fille sont sous le charme. Dès l’installation dans sa nouvelle maison, Chabanou s’est mise à jouer dans la cour avec une balle et fait sa sieste sur le canapé, sur le tapis. Elle est enfin heureuse !

Publicités